Pédagogie du chant

J’ai la mémoire qui flanche… La mémoire et le chant.

Comment être le plus efficace possible dans l’apprentissage et la mémorisation de la musique? Je ne connais pas de chanteur·euse ou de chef·fe qui ne se pose la question! Voici une scène qui vous parlera peut-être… Le ou la chef: « Bon, je refais la voix haute » (Quelques notes)La « grande bouche » du pupitre: « Ah non, ça,…

Lire l'article

Chant et rythme, une affaire … de cerveau!

Lorsque j’apprenais ou que j’enseignais dans des structures publiques ou associatives, il était de bon ton d’affirmer que les chanteuses et chanteurs étaient nul·les en rythme… Cela ne se discutait pas, c’était admis. On était d’ailleurs aussi nul·les en justesse, en harmonie, en danse, bref à peu près dans tous les domaines liés à la…

Lire l'article

Chanter en langue minorée : trouver sa voix, incarner sa parole , entre les paysages soumis d’une terre natale et les horizons ouverts du monde…

Pourquoi chanter en langue minorée aujourd’hui ? Évidemment, pas pour passer à la radio. On peut avancer des motivations plus profondes ;
– Savoir qui on est pour accueillir l’autre. Accueillir l’altérité demande d’avoir une identité…
– Revivre dans sa chair les émotions et sensations des générations précédentes, Autrement dit retrouver le rapport entre la langue et le corps.
– Accéder à une dimension poétique, symbolique, lexicologique.
Ce qui fait du chant en langue minorée un acte poétique, politique et poïétique. Qui crée du nouveau.
Lire la suite Chanter en langue minorée : trouver sa voix, incarner sa parole , entre les paysages soumis d’une terre natale et les horizons ouverts du monde…

Lire l'article

Le Savoir à l’épreuve du Sensible: contre le tout-distanciel.

Être au monde c’est faire chaque jour la rencontre du sensible, l’expérience du sensible. N’en déplaise aux adeptes du culte du nombre (et du gouvernement par le nombre au sens où le définit Alain Supiot), l’expérience humaine ne se met pas en équation, et résiste (à ce jour) à toute numérisation et codage. Et l’humain…

Lire l'article

La quête du degré zéro de la Parole, une vie de prof de chant !

Roland Barthes écrit en 1947 un article qui aura un retentissement considérable: «Le degré zéro de l’écriture». Par degré zéro de l’écriture, il ne faut pas entendre l’expression dans son acception dévoyée actuelle, c’est-à-dire un jugement qualitatif. Ce que Roland Barthes entend par degré zéro de l’écriture, ce serait plutôt l’écriture débarrassée de la littérature.…

Lire l'article

Le réflexe myotatique, qu’es aquò?

Le réflexe myotatique déclenche une contraction d’un muscle en réponse à son propre étirement. Il permet le maintien des postures dans l’espace en assurant une contraction légère des muscles, il s’agit du tonus musculaire. Il intervient également dans le rétablissement de notre position suite à un déséquilibre, afin d’éviter une chute par exemple. (source Maxicours)…

Lire l'article

Pour en finir avec les idées reçues sur le périnée.

Depuis que j’ai commencé à chanter (au siècle dernier!), j’entends parler de mon périnée. Autant que du soutien, de l’appoggio, ou du soulèvement du voile du palais. J’en présente mes excuses aux distingués enseignant.e.s dont j’ai eu la chance de recevoir l’enseignement … je n’ai jamais rien compris! Comment le sentir, le mobiliser, le contracter,…

Lire l'article

Transmettre le chant populaire: un peu de méthode…

Le chant populaire (appelons-le ainsi, pour raccourcir la formule consacrée « chant populaire de tradition orale »), n’obéit évidemment pas aux mêmes modes de transmission et d’exécution (!) que le chant classique. En général relié à une langue, un territoire, une fonction du chant, une tradition musicale, il se pratique à des moments et des lieux précis,…

Lire l'article

La Française des Voix: chanter, slammer, rapper, clamer le français.

La langue française souffre d’une terrible réputation chez de nombreux(ses) chanteuses et chanteurs: elle ne « sonnerait » pas, serait « inchantable »…
Un comble, pour la langue de Villon, de Molière, de Verlaine, mais aussi de Ferré, de Nougaro, de Gainsbourg, de Mc Solar, de Babx, de Grand Corps Malade, j’en passe, et des pas moins bons!
Nous essaierons en nous appuyant sur la pratique de ses artistes « historiques » et/ou bien vivants, et sur notre expérience auprès de chanteurs de l’hexagone et d’ailleurs, de comprendre les mécanismes du français, ses richesses acoustiques, et d’élaborer une méthode d’interprétation pour les révéler et les mettre en valeur…… Lire la suite La Française des Voix: chanter, slammer, rapper, clamer le français.

Lire l'article

Chanter des chants populaires en chorale classique: mission impossible?

J’ai souvent été amené à transmettre des chants populaires (ou traditionnels, ou du monde, je reviendrai sur ces définitions) à des chorales ou des choristes pratiquant un répertoire soit classique, soit de chant populaire (chanson française, gospel, standards de jazz…) harmonisé « à la classique ». Loin de moi l’idée de rejeter ou de dévaloriser ces répertoires,…

Lire l'article

Non, on ne respire pas par le ventre!!!

« Respire par le ventre », « On chante avec ses tripes », « Colle ton nombril à la colonne », « Pousse comme pour aller aux cabinets » « Gonfle ta bouée »… L’apprenti·e chanteur·se est souvent confronté·e à ce genre de conseils, ou d’affirmations. Pourtant, s’ils peuvent comprendre une dose de vérité, et donner de…

Lire l'article

Roland Barthes et le chant

Roland Barthes, sémiologue et essayiste, n’a eu de cesse de dénoncer le pouvoir de tout langage institué. Passionné de musique (il était pianiste, et a pris quelques leçons de chant avec Charles Panzera), il a écrit quelques pages qui donnent un éclairage passionnant sur l’art du chant. Commençons par la distinction qu’il introduite entre « articulation…

Lire l'article

Au pied de la lettre

L’interprétation du chanteur au risque de la pensée lacanienne… Lacan est mort il y a trente ans. Sa pensée, profondément originale, iconoclaste dirait-on aujourd’hui, et sans concessions est donc à nouveau sous les feux de l’actualité. De quoi la (re)découvrir, et se demander en quoi elle interpelle l’artiste-interprète et son guide (« coach ») et les entraîne…

Lire l'article

Evelyne Girardon: indémodable modalité…

Ca commence comme un conte de notre enfance: il était une fois … une civilisation disparue! Une civilisation où l’on était paysan (on ne disait ni agriculteurs ni ruraux…), où l’on se retrouvait en famille, ou mieux encore par village entier, pour le travail, la messe, la fête ou la veillée… Une civilisation ou l’on…

Lire l'article

« Et toi, tu rentres le ventre, ou tu pousses? »… Un article sur le soutien, l’appui, et tous ces pseudos-mystères…

« Soutiens, mais soutiens donc! » « Pres-sion, pres-sion, pres-sion » « Pousse en bas du corps, comme pour aller à la selle » « Colle tes abdos à ta colonne » … J’en passe, et des pires! Ces invocations, inspirées selon le cas par une mystique du Soutien, ou une religion de l’Appui, tous les apprentis chanteurs les ont entendues. Et tous…

Lire l'article

Les français et le chant: une histoire d’amour contrariée…

Invité l’été dernier à un mariage franco-russe, j’y ai assisté à cette scène: après la cérémonie, dès l’apéritif, la cinquantaine de russes présents se sont mis à chanter, spontanément, à trois voix… D’abord des chants religieux, puis des chansons populaires, puis à nouveau des chants religieux… Ils ont chanté quatre heures durant, sans fatigue ni…

Lire l'article

Francis Poulenc écrit ce qui lui chante

Initialement publié sur FLOREMON :
24 juillet 2012 Francis Poulenc (1899-1963) fut-il l’un des compositeurs les plus littéraires de la musique française ? « Certainement, et de loin ! » répond sans hésiter Nicolas Southon, maître d’œuvre d’un imposant recueil de textes et d’entretiens  de Poulenc intitulé J’écris ce qui me chante (956 pages, 32 euros, Fayard), beau titre qui…

Lire l'article

Arrêtons de massacrer l’américain!!!

Enfin, je veux dire sa langue! Le français qui sourit volontiers des piètres performances de Barbara Hendricks ou Tina Arena s’aventurant dans notre idiome ne manque pas non plus de se ridiculiser quand il chante en anglais. Ou plutôt en américain. Je ne parle même pas des « z » au lieu de « th », qui révèle impitoyablement…

Lire l'article