Roland Barthes et le chant

Roland Barthes, sémiologue et essayiste, n’a eu de cesse de dénoncer le pouvoir de tout langage institué. Passionné de musique (il était pianiste, et a pris quelques leçons de chant avec Charles Panzera), il a écrit quelques pages qui donnent un éclairage passionnant sur l’art du chant. Commençons par la distinction qu’il introduite entre « articulation  » et « prononciation ».

Image

Plus loin, il évoque les enjeux du langage dans le chant:

ImageImage

Enfin, il exprime avec force une idée que je tente de transmettre à mes élèves depuis longtemps, sans la verbaliser aussi finement: ce qui nous émeut tant dans la vois chantée, c’est le passage d’une matière sonore, le texte, par le truchement du corps du chanteur, et cette simple combinaison suffit à notre plaisir, sanss’encombrer du vernis de « l’interprétation ».

ImageImage

Tous ces extraits figurent dans L’obvie et l’obtus publié chez Points dans la collection Essais.

On peut aussi regarder cette vidéo passionnante:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :