Le réflexe myotatique, qu’es aquò?

Le réflexe myotatique déclenche une contraction d’un muscle en réponse à son propre étirement. Il permet le maintien des postures dans l’espace en assurant une contraction légère des muscles, il s’agit du tonus musculaire. Il intervient également dans le rétablissement de notre position suite à un déséquilibre, afin d’éviter une chute par exemple. (source Maxicours)… Lire la suite Le réflexe myotatique, qu’es aquò?

Pour en finir avec les idées reçues sur le périnée.

Depuis que j’ai commencé à chanter (au siècle dernier!), j’entends parler de mon périnée. Autant que du soutien, de l’appoggio, ou du soulèvement du voile du palais. J’en présente mes excuses aux distingués enseignant.e.s dont j’ai eu la chance de recevoir l’enseignement … je n’ai jamais rien compris! Comment le sentir, le mobiliser, le contracter,… Lire la suite Pour en finir avec les idées reçues sur le périnée.

« Inter-préter », rendre présent ce qui est « entre ». Vers une lutherie de la pensée…

Je vérifiais ce matin l’étymologie du verbe « interpréter ». Cela vient du latin bien sûr, inter ce qui est entre, et praesto, ce qui est présent. Mais alors, qu’est-ce qui est entre, dans le cas du chant? Eh bien, entre la pensée de l’interprète, et son souffle sonorisé, autrement dit sa parole stylisée par le chant,… Lire la suite « Inter-préter », rendre présent ce qui est « entre ». Vers une lutherie de la pensée…

Passeur.se.s de chant, Niveaux I et II, Avril 20 Marseille

Vous animez déjà une chorale ou des ateliers, vous donnez des cours, OU VOUS VOUS DESTINEZ A LA TRANSMISSION, ce stage est pour vous!Un stage en trois modules, que l’on peut séparer, et deux nouveautés: deux jours consacrés à l‘arrangement et à sa mise en œuvre dans les musiques populaires (avec des « témoins », tels que… Lire la suite Passeur.se.s de chant, Niveaux I et II, Avril 20 Marseille

Libérer la parole du discours, c’est s’apprivoiser à l’inconnu surgissant. D. Bertrand.

Libérer la parole du discours, c’est s’apprivoiser à l’inconnu surgissant. D. Bertrand. Le Chantêtre ne discourt pas, il prend la parole. Le discours a déjà tout prévu, le signifié, le signifiant, le style, tout est convenu d’avance. peu de place pour l’inconnu là-dedans. Ça ne parle pas, ça déroule… La Parole, libérée du discours, nous… Lire la suite Libérer la parole du discours, c’est s’apprivoiser à l’inconnu surgissant. D. Bertrand.

Transmettre le chant populaire: un peu de méthode…

Le chant populaire (appelons-le ainsi, pour raccourcir la formule consacrée « chant populaire de tradition orale »), n’obéit évidemment pas aux mêmes modes de transmission et d’exécution (!) que le chant classique. En général relié à une langue, un territoire, une fonction du chant, une tradition musicale, il se pratique à des moments et des lieux précis,… Lire la suite Transmettre le chant populaire: un peu de méthode…

La Française des Voix: chanter, slammer, rapper, clamer le français.

La langue française souffre d’une terrible réputation chez de nombreux(ses) chanteuses et chanteurs: elle ne « sonnerait » pas, serait « inchantable »…
Un comble, pour la langue de Villon, de Molière, de Verlaine, mais aussi de Ferré, de Nougaro, de Gainsbourg, de Mc Solar, de Babx, de Grand Corps Malade, j’en passe, et des pas moins bons!
Nous essaierons en nous appuyant sur la pratique de ses artistes « historiques » et/ou bien vivants, et sur notre expérience auprès de chanteurs de l’hexagone et d’ailleurs, de comprendre les mécanismes du français, ses richesses acoustiques, et d’élaborer une méthode d’interprétation pour les révéler et les mettre en valeur…… Lire la suite La Française des Voix: chanter, slammer, rapper, clamer le français.

Chanter des chants populaires en chorale classique: mission impossible?

J’ai souvent été amené à transmettre des chants populaires (ou traditionnels, ou du monde, je reviendrai sur ces définitions) à des chorales ou des choristes pratiquant un répertoire soit classique, soit de chant populaire (chanson française, gospel, standards de jazz…) harmonisé « à la classique ». Loin de moi l’idée de rejeter ou de dévaloriser ces répertoires,… Lire la suite Chanter des chants populaires en chorale classique: mission impossible?

Non, on ne respire pas par le ventre!!!

« Respire par le ventre », « On chante avec ses tripes », « Colle ton nombril à la colonne », « Pousse comme pour aller aux cabinets »… L’apprenti chanteur est souvent confronté à ce genre de conseils, ou d’affirmations. Pourtant, s’ils peuvent comprendre une dose de vérité, et donner de nouvelles sensations aux chanteurs à qui ils sont adressés, ils se… Lire la suite Non, on ne respire pas par le ventre!!!

Anatomie pour la voix, de Blandine Calais-Germain: le must des pédagogues de la voix!

C’est, n’ayons pas peur des mots, le livre indispensable à tout pédagogue de la voix. Tout du moins à tout pédagogue de la voix considérant qu’une connaissance approfondie des mécanismes présidant à l’émission vocale lui est indispensable. Or, nous faisons partie de ceux-ci! Si nos élèves ont besoin d’une information solide sur les phénomènes respiratoires,… Lire la suite Anatomie pour la voix, de Blandine Calais-Germain: le must des pédagogues de la voix!

Roland Barthes et le chant

Roland Barthes, sémiologue et essayiste, n’a eu de cesse de dénoncer le pouvoir de tout langage institué. Passionné de musique (il était pianiste, et a pris quelques leçons de chant avec Charles Panzera), il a écrit quelques pages qui donnent un éclairage passionnant sur l’art du chant. Commençons par la distinction qu’il introduite entre « articulation… Lire la suite Roland Barthes et le chant

Au pied de la lettre

L’interprétation du chanteur au risque de la pensée lacanienne… Lacan est mort il y a trente ans. Sa pensée, profondément originale, iconoclaste dirait-on aujourd’hui, et sans concessions est donc à nouveau sous les feux de l’actualité. De quoi la (re)découvrir, et se demander en quoi elle interpelle l’artiste-interprète et son guide (« coach ») et les entraîne… Lire la suite Au pied de la lettre

Evelyne Girardon: indémodable modalité…

Ca commence comme un conte de notre enfance: il était une fois … une civilisation disparue! Une civilisation où l’on était paysan (on ne disait ni agriculteurs ni ruraux…), où l’on se retrouvait en famille, ou mieux encore par village entier, pour le travail, la messe, la fête ou la veillée… Une civilisation ou l’on… Lire la suite Evelyne Girardon: indémodable modalité…