Passeurs de chant, le stage, saison 2! Enseigner, transmettre les musiques populaires.

Occupant une place à part (ni musiques "classiques", ni musiques "actuelles"), les musiques populaires (de tradition orale ou de ré-invention) se sont développées à toute vitesse et tous azimuts ces dernières années. Des groupes (Barrut, San Salvador, Tan que li Siam...) sont apparus, pour continuer le formidable mouvement initié par les "historiques" (Gacha Empega, Vox... Lire la Suite →

Transmettre le chant populaire: un peu de méthode…

Le chant populaire (appelons-le ainsi, pour raccourcir la formule consacrée « chant populaire de tradition orale »), n'obéit évidemment pas aux mêmes modes de transmission et d’exécution (!) que le chant classique. En général relié à une langue, un territoire, une fonction du chant, une tradition musicale, il se pratique à des moments et des lieux précis,... Lire la Suite →

La Française des Voix: chanter, slammer, rapper, clamer le français.

La langue française souffre d'une terrible réputation chez de nombreux(ses) chanteuses et chanteurs: elle ne « sonnerait » pas, serait « inchantable »... Un comble, pour la langue de Villon, de Molière, de Verlaine, mais aussi de Ferré, de Nougaro, de Gainsbourg, de Mc Solar, de Babx, de Grand Corps Malade, j'en passe, et des pas moins bons! Nous essaierons en nous appuyant sur la pratique de ses artistes « historiques » et/ou bien vivants, et sur notre expérience auprès de chanteurs de l'hexagone et d'ailleurs, de comprendre les mécanismes du français, ses richesses acoustiques, et d'élaborer une méthode d'interprétation pour les révéler et les mettre en valeur...

Non, on ne respire pas par le ventre!!!

« Respire par le ventre », « On chante avec ses tripes », « Colle ton nombril à la colonne », « Pousse comme pour aller aux cabinets »... L'apprenti chanteur est souvent confronté à ce genre de conseils, ou d'affirmations. Pourtant, s'ils peuvent comprendre une dose de vérité, et donner de nouvelles sensations aux chanteurs à qui ils sont adressés, ils se... Lire la Suite →

Anatomie pour la voix, de Blandine Calais-Germain: le must des pédagogues de la voix!

C'est, n'ayons pas peur des mots, le livre indispensable à tout pédagogue de la voix. Tout du moins à tout pédagogue de la voix considérant qu'une connaissance approfondie des mécanismes présidant à l'émission vocale lui est indispensable. Or, nous faisons partie de ceux-ci! Si nos élèves ont besoin d'une information solide sur les phénomènes respiratoires,... Lire la Suite →

Roland Barthes et le chant

Roland Barthes, sémiologue et essayiste, n'a eu de cesse de dénoncer le pouvoir de tout langage institué. Passionné de musique (il était pianiste, et a pris quelques leçons de chant avec Charles Panzera), il a écrit quelques pages qui donnent un éclairage passionnant sur l'art du chant. Commençons par la distinction qu'il introduite entre "articulation... Lire la Suite →

Au pied de la lettre

L'interprétation du chanteur au risque de la pensée lacanienne... Lacan est mort il y a trente ans. Sa pensée, profondément originale, iconoclaste dirait-on aujourd'hui, et sans concessions est donc à nouveau sous les feux de l'actualité. De quoi la (re)découvrir, et se demander en quoi elle interpelle l'artiste-interprète et son guide (« coach ») et les entraîne... Lire la Suite →

Evelyne Girardon: indémodable modalité…

Ca commence comme un conte de notre enfance: il était une fois … une civilisation disparue! Une civilisation où l'on était paysan (on ne disait ni agriculteurs ni ruraux...), où l'on se retrouvait en famille, ou mieux encore par village entier, pour le travail, la messe, la fête ou la veillée... Une civilisation ou l'on... Lire la Suite →

« Et toi, tu rentres le ventre, ou tu pousses? »… Un article sur le soutien, l’appui, et tous ces pseudos-mystères…

« Soutiens, mais soutiens donc! » « Pres-sion, pres-sion, pres-sion » « Pousse en bas du corps, comme pour aller à la selle » « Colle tes abdos à ta colonne » … J'en passe, et des pires! Ces invocations, inspirées selon le cas par une mystique du Soutien, ou une religion de l'Appui, tous les apprentis chanteurs les ont entendues. Et tous... Lire la Suite →

Francis Poulenc écrit ce qui lui chante

Cet article met le doigt sur ce qui est pour moi une certitude profonde: Poulenc est de ces compositeurs qui savent capter la substantifique moelle de la langue et la « musiquer ». Je place d’ailleurs « Tel jour telle nuit » sa mise en musique du cycle d’Eluard, sur le même plan que les Amours du poète de Schumann et Heine. Même respect parfait de la prosodie, même sens mélodique et … même postlude pianistique qui prolonge longuement la méditation…

FLOREMON

Francis Poulenc (1899-1963) fut-il l’un des compositeurs les plus littéraires de la musique française ? « Certainement, et de loin ! » répond sans hésiter Nicolas Southon, maître d’œuvre d’un imposant recueil de textes et d’entretiens  de Poulenc intitulé J’écris ce qui me chante (956 pages, 32 euros, Fayard), beau titre qui donne le « la » à l’ensemble, si l’on peut dire. On l’y retrouve dans sa finesse, son humour, sa lucidité, toutes choses qui ont rendu le personnage attachant aux nombreux artistes qui l’ont fréquenté. Mais « littéraire », qu’est-ce que cela peut bien signifier s’agissant d’un compositeur, celui-ci voulut-il passer pour « le musicien des poètes » ? Cela n’a de sens que lorsqu’ une passion intime se transcende dans sa musique et que celle-ci, loin de l’illustrer ou de la prolonger, la sublime en y trouvant le meilleur de son inspiration. La preuve : ce que ses trois opéras doivent à l’Apollinaire des Mamelles de Tirésias,

Voir l’article original 1 073 mots de plus

Arrêtons de massacrer l’américain!!!

Enfin, je veux dire sa langue! Le français qui sourit volontiers des piètres performances de Barbara Hendricks ou Tina Arena s'aventurant dans notre idiome ne manque pas non plus de se ridiculiser quand il chante en anglais. Ou plutôt en américain. Je ne parle même pas des "z" au lieu de "th", qui révèle impitoyablement... Lire la Suite →

Please meet Elisabeth Howard…

Elle a probablement passé les 70 ans, mais elle reste pétillante et... super pro! Liz Howard, prof à Los Angeles, et fondatrice du Vocal Power Institute (http://vocalpowerinc.com/), était de passage à Paris, et j'ai eu l'honneur de travailler avec elle pendant une heure... Enthousiasmant et passionnant! Lire ici l'article complet sur son passage.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑