Libérer la parole du discours, c’est s’apprivoiser à l’inconnu surgissant. D. Bertrand.

Libérer la parole du discours, c’est s’apprivoiser à l’inconnu surgissant.

D. Bertrand.

Le Chantêtre ne discourt pas, il prend la parole. Le discours a déjà tout prévu, le signifié, le signifiant, le style, tout est convenu d’avance. peu de place pour l’inconnu là-dedans. Ça ne parle pas, ça déroule… La Parole, libérée du discours, nous surprend, livre de l’imprévu, du non-maîtrisé… Chantêtres, prenez la parole, ne discourez pas! Luthiers et guides, écoutez la parole, filtrez le discours… Fini le style, en avant, la parole, comme sonorisation aléatoire de la pensée, et qu’advienne la voix, comme elle pourra, avant de choir. A suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :