Evelyne Girardon: indémodable modalité…

Ca commence comme un conte de notre enfance: il était une fois … une civilisation disparue! Une civilisation où l'on était paysan (on ne disait ni agriculteurs ni ruraux...), où l'on se retrouvait en famille, ou mieux encore par village entier, pour le travail, la messe, la fête ou la veillée... Une civilisation ou l'on... Lire la Suite →

« Et toi, tu rentres le ventre, ou tu pousses? »… Un article sur le soutien, l’appui, et tous ces pseudos-mystères…

« Soutiens, mais soutiens donc! » « Pres-sion, pres-sion, pres-sion » « Pousse en bas du corps, comme pour aller à la selle » « Colle tes abdos à ta colonne » … J'en passe, et des pires! Ces invocations, inspirées selon le cas par une mystique du Soutien, ou une religion de l'Appui, tous les apprentis chanteurs les ont entendues. Et tous... Lire la Suite →

Delizioso, du travail d’orfèvre … en confiserie!

Connaissez-vous Delizioso? C'est un trio de chanteuses (Mariam et Mardjane Chemirani, Catherine Catella) qui reprend le répertoire des soeurs Lescano. Dans l'Italie de Mussolini, ces trois chanteuses connurent un succès fulgurant avec leurs chansons "sucrées-swing" à la façon des Andrew Sisters. Las! Leur appétance pour l'Amérique, et de trop nombreuses plaisanteries sur le régime fasciste leur... Lire la Suite →

Chanter avec des sardes, l’expérience ultime…

Résumé des épisodes précédents: lors d'un stage en Sardaigne, votre serviteur, et quelques amis des Glotte-trotters, est invité à assister ET PARTICIPER à la répétition du choeur d'hommes de Bosa, dirigé par le chanteur et musicologue Luigi Oliva. Le soir-dit, nous arrivons dans la petite salle voûtée où se déroule la répétition. Au fond, l'inévitable bar, et l'avenant... Lire la Suite →

Mon choc musical de l’année: le chant sarde…

 Alors, prenons les choses dans l'ordre: depuis des années, je rêvais de suivre un des stages que consacre la grande Lucilla Galeazzi, compagne de route de Giovanna Marini, au répertoire infini des chants populaires italiens. Mais, je rêvais aussi de suivre un stage de polyphonies sacrées sardes, que propose régulièrement Marina Pittau (photo) dans son village de Bosa,... Lire la Suite →

Rocio Marquez, flamenco et luttes sociales.

C 'est une des plus grandes, sinon la plus grande cantaora du moment. D'une voix claire et puissante, elle exécute des mélismes d'une pureté, d'une justesse extraordinaires, et communique à son public une émotion incomparable... C'est une jeune femme toute simple, belle et généreuse, que j'ai croisée au festival les Suds à Arles, où nous animons tous les... Lire la Suite →

Francis Poulenc écrit ce qui lui chante

Cet article met le doigt sur ce qui est pour moi une certitude profonde: Poulenc est de ces compositeurs qui savent capter la substantifique moelle de la langue et la « musiquer ». Je place d’ailleurs « Tel jour telle nuit » sa mise en musique du cycle d’Eluard, sur le même plan que les Amours du poète de Schumann et Heine. Même respect parfait de la prosodie, même sens mélodique et … même postlude pianistique qui prolonge longuement la méditation…

FLOREMON

Francis Poulenc (1899-1963) fut-il l’un des compositeurs les plus littéraires de la musique française ? « Certainement, et de loin ! » répond sans hésiter Nicolas Southon, maître d’œuvre d’un imposant recueil de textes et d’entretiens  de Poulenc intitulé J’écris ce qui me chante (956 pages, 32 euros, Fayard), beau titre qui donne le « la » à l’ensemble, si l’on peut dire. On l’y retrouve dans sa finesse, son humour, sa lucidité, toutes choses qui ont rendu le personnage attachant aux nombreux artistes qui l’ont fréquenté. Mais « littéraire », qu’est-ce que cela peut bien signifier s’agissant d’un compositeur, celui-ci voulut-il passer pour « le musicien des poètes » ? Cela n’a de sens que lorsqu’ une passion intime se transcende dans sa musique et que celle-ci, loin de l’illustrer ou de la prolonger, la sublime en y trouvant le meilleur de son inspiration. La preuve : ce que ses trois opéras doivent à l’Apollinaire des Mamelles de Tirésias,

Voir l’article original 1 073 mots de plus

Arrêtons de massacrer l’américain!!!

Enfin, je veux dire sa langue! Le français qui sourit volontiers des piètres performances de Barbara Hendricks ou Tina Arena s'aventurant dans notre idiome ne manque pas non plus de se ridiculiser quand il chante en anglais. Ou plutôt en américain. Je ne parle même pas des "z" au lieu de "th", qui révèle impitoyablement... Lire la Suite →

Les « anciens » de la Boîte Vocale: ils chantent!

Les anciens participants aux cycles professionels de la défunte école La Boîte Vocale continuent d'écumer les planches et scènes de la région Centre et parisiennes. Quelques infos: Simon Autain est en studio et tourne dans les cafés parisiens... Son joli brin de plume et sa voix touchante font mouche...   Armande Ferry a monté un trio... Lire la Suite →

Please meet Elisabeth Howard…

Elle a probablement passé les 70 ans, mais elle reste pétillante et... super pro! Liz Howard, prof à Los Angeles, et fondatrice du Vocal Power Institute (http://vocalpowerinc.com/), était de passage à Paris, et j'ai eu l'honneur de travailler avec elle pendant une heure... Enthousiasmant et passionnant! Lire ici l'article complet sur son passage.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑