Chante-Âges, une histoire pratique de la polyphonie. Projet de stage

Note d’intention
On aimerait bien que ce soit des chanteurs, mais ils figurent sur une statue de l’abbaye catalane de Saint-Michel-de-Cuxa. On y croit, non?

Il n’est pas étonnant qu’à l’heure du moi triomphant, et du développement personnel érigé en totem, la pratique de la polyphonie soit l’objet d’un engouement sans précédent. Si dans la vie de tous les jours, selon le mot de J. Lacan « On ne s’entend pas », si les tenants de la Vérité se collettent avec ceux de la post vérité, le chant à plusieurs voix est l’espace indéformable ou le sujet constitué ne tient son existence que de la présence et de la parole de l’autre…

Et aussi le lieu où mon écoute, ma pulsion écoutante, au lieu de se tourner vers ma propre expression se tend avec avidité vers un discours extérieur… Au-delà des simples plaisirs de la rencontre physique d’autrui (si précieuse aujourd’hui!), du vertige de la vibration, la pratique de la polyphonie n’est pas que jouissance, elle est aussi un acte de socialisation par le discours tenu à plusieurs ! Pour sacrifier aux tics de langage actuels, chanter en groupe, c’est faire société. (On ne s’étonnera pas alors de voir cette pratique interdite ces temps-ci par un pouvoir néo-libéral qui ne jure que par l’individualisme, et flatte la satisfaction immédiate des désirs).

La polyphonie est aussi une manière de comprendre et d’utiliser les lois de physique qui régissent l’univers. Devinée par Pythagore, et démontrée par Fourier, la théorie des harmoniques naturels du son nous révèle en effet que la polyphonie se saisit de ces phénomènes dans une démarche de sublimation… Chanter à plusieurs, ce serait donc une métaphore de la phylogénie idéale de l’espèce humaine : saisir l’harmonie de l’univers, pour la faire régner parmi les humains….

Objectifs
  • Comprendre et entendre la structure physique du contenu acoustique du son.
  • Entendre et chanter des modes, des accords, à partir de son écoute, et non par intervalles
  • Parcourir l’histoire de la polyphonie, du IXème siècle à nos jours par l’écoute et la pratique.
Contenu

Préparation corporelle et vocale.

Écoute du contenu acoustique du son (harmoniques)

Éléments de théorie physique et musicale (rappel et simplification de notions telle que le mode, la gamme, l’accord…)

Réalisation de monodies simples sur bourdon, de mouvements contraires, de faux-bourdon, puis d’accords à 3, 4, 5 sons et plus, en s’appuyant sur l’écoute des harmoniques, et non sur les connaissances solfègiques.

Apprentissage (oral ET sur partition) et décryptage d’extraits de polyphonies , pour reconstituer la chronologie :

  • Moyen-Âge :organum du XIème, faux-bourdon, motetum,
  • Renaissance : chanson polyphonique.
  • Baroque : choral de Bach, choeur de Monteverdi…
  • Classique, romantique et contemporain : nocturne de Mozart, lieder de Schubert, pièces contemporaines…

Regard et écoutes sur la polyphonie populaire contemporaine.

Emmanuel PESNOT

Passionné de polyphonie, j’ai fait des études complètes au Conservatoire de Tours, en chant, mais aussi en musique Renaissance (Bruno Boterf) et Baroque (Sophie Boulin, Noémie Rime). J’ai chanté comme choriste tous les répertoires, de la Rennaissance au contemporain, et ai dirigé plusieurs choeurs. J’ai été l’assistant d’autres chefs (Udo Reinemann, Jean-Marc Cochereau…), et ai chanté en quatuor vocal de la polyphonie de toutes époques. J’ai enseigné dans les universités de Tours et Bordeaux, avant de me tourner vers la polyphonie populaire, abordée auprès de Martina A. Catella, Lucilla Galeazzi, Manu Théron, Evelyne Girardon…

J’interviens aujourd’hui comme regard artistique et coach vocal sur des groupes tels que la Malcoiffée, Barrut, Barba Loutig, Mze Shina, Bal O’Gadjo, Tram des Balkans, Girô et le chant de la griffe…

Méthodes pédagogiques

Apport d’informations et connaissances de l’intervenant (culture géographique, historique, sociale, musicale…)

Ecoute sonore de morceaux musicaux

Démonstration de l’intervenant

Exercices pratiques individuels, par groupes, et collectifs

Moyens techniques

Tableau paperboard

Salle utilisée uniquement pour la formation

Système de sonorisation bluetooth

Clavier

Chaises

Modalités d’évaluation de la formation

• Commentaires et retours sur expérience tout au long de la formation

• Observations individuelles de la part de l’intervenant tout au long de la formation

• Séance collective orale de bilan

• Questionnaire en ligne à compléter par le Stagiaire 2 semaines après la formation

• Fiche d’évaluation complétée par le formateur en fin de formation pour chaque

participant

• Bilan écrit de l’intervenant sur la formation

Public

Chanteuses et chanteurs, chef·fes de choeur, enseignant·es en chant choral ou FM, animateur·ices de chorales ou d’ateliers, TOUTES ESTHETIQUES ! Niveaux 3.4 – Limité à 15 personnes

Pré-requis

Les niveaux suivants, impliquant certains pré-requis précis, sont acceptés dans cette formation : niveau avancé : maîtrise des bases et capacité à intégrer un nouveau répertoire, niveau professionnel : maîtrise des techniques et des répertoires

Lieu de la formation

Salle adaptée à la formation,

Dates de la formation
Document de fin de formation

Une attestation de fin de stage sera délivrée au stagiaire au terme de la formation.

Durée de la formation

2 jours, 12h de formation

Horaires

De 10h à 18h

Accessibilité

Merci de nous consulter pour évaluer ensemble les possibilités de votre accueil.

Délai d’accès

Durée estimée entre la demande du bénéficiaire et le début de la prestation. Les inscriptions aux formations sont ouvertes 4 mois avant celles-ci. Le délai d’accès est donc entre 1 jour et 4 mois.

Conditions tarifaires

Tarif réduit* : 120€ Plein tarif : 150€ Formation professionnelle : 400€

* sur présentation d’un justificatif (étudiant·es, bénéficiaires de minima sociaux (RSA), demandeur·es d’emploi)

Une réflexion au sujet de « Chante-Âges, une histoire pratique de la polyphonie. Projet de stage »

  1. Salut Emmanuel,
    ben oui, intéressé, même sur une durée plus longue. 2 jours passent toujours très vite.
    Et le bourdon, le mode…c’est un peu mon dada alors à plusieurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s